Comment faire ?

1 - Prenez rendez-vous
Réservez et ayez la garantie qu’une place vous sera réservée.

Indiquez la ville choisie et un créneau horaire vous sera proposé en fonction de la quantité de fruits à transformer.

2 - Cueillez vos fruits - quelle quantité ?
MOBIPRESSE vous accueille avec un minimum 100 kg de fruits (Pommes – Poires et Coings).

Pour se faire une idée de ce que cela représente, un petit pommier donne au moins 100 kg de pommes et vous procurera entre 50 et 75 litres de jus selon la teneur en eau de vos fruits. Cette teneur en eau est elle-même fortement liée à la pluviosité de la saison et à l’ensoleillement.

Pour les plus grands arbres, le rendement en fruits peut atteindre les 300 kg voir davantage !

Cela dit, nous ne pesons pas vos fruits… au moment de régler, nous comptons uniquement les litres que vous avez obtenus.

3 - Cueillez vos fruits - quand cueillir ?
Idéalement vous cueillez les fruits dans l’arbre quelques jours avant le rendez-vous :

les fruits n’auront pas le temps de s’altérer.

Les fruits donneront un bon jus, car ils poursuivent leur murissement après la cueillette pour autant qu’ils aient déjà entamé ce processus.

Si vos fruits commencent à tomber de l’arbre et que le rendez-vous est encore lointain : Stockez-les sous abri, au frais et à l’abri de la lumière directe.

Eliminez régulièrement les fruits abimés (car ils contaminent vite les fruits sains).

4 - Peut-on ramasser les fruits tombés ?
S’ils sont juste tombés dans l’herbe haute, leur chute est relativement amortie et il n’y a pas de problème.

S’ils sont tombés en se blessant, ce n’est pas trop grave si c’est peu de temps avant le pressage, sinon c’est mieux de les écarter.

S’ils sont trop abîmés, retirez les parties concernées.

S’ils sont noirs ou commencent à pourrir par endroits, nous nous réservons le droit de les refuser : le goût du jus pourrait s’en ressentir et nous préférons éviter le risque de contamination.

Le meilleure diagnostique est de prélever un échantillon représentatif des fruits et de vérifier l’état de leur chair en la goûtant tout simplement.

La qualité de vos jus est grandement déterminée par la qualité et l’état de vos fruits.

5 - Votre recette : Mélangez vos fruits !
Tous les fruits peuvent – ils faire un bon jus de fruit ?

Il vous suffira de mélanger vos fruits pour atténuer ou renforcer certaines de leurs caractéristiques :

  • Leur acidité(donne de la longueur au jus, le rend désaltérant)
  • Leur douceur(le rend rond en bouche et sucré à souhait)
  • Leur côté fruité(rappelle la chair du fruit frais)
  • Leur amertume (il en faut un peu, mais pas trop)

A partir de ces éléments de base, on peut plus facilement arbitrer les débats sur les proportions idéales : 50% de pommes à couteau versus pommes à cidre ? 70% ? 100 %

En réalité, tout dépend des caractéristiques de vos variétés. Faites vos essais et goutez, ou alors jetez vous dans la marmite… toutes les recettes sont bonnes avec vos fruits !

6 - Que faire avant le pressage ?
Si vous avez plusieurs variétés, il est préférable de les mélanger directement ensemble.

En effet, pressés ensemble, les fruits donneront un jus plus homogène, alors que pressés séparément, les jus se mélangeront moins bien, à cause de leur différence de densité notamment.

Lavage des fruits : cette opération n’est nécessaire que si les fruits sont terreux, ce qui altérerait le goût du jus et ajouterait des risques sanitaires.

7 - Que faire le jour du pressage ?
Présentez vous à l’heure convenue lors de la réservation par téléphone et venez à notre rencontre !

(L’ordre de passage sera celui des rendez-vous pris et non pas l’ordre d’arrivée)

L’ ambiance est très conviviale : chacun compare ses fruits, ses recettes de jus, ses trucs et astuces pour avoir plein de pommes tous les ans.

Ensuite, il vous suffira d’approcher votre voiture ou votre remorque de la zone de chargement.

Vous préciserez à ce moment votre conditionnement choisi (Bag-in-Box de 3 litres ou de 5 litres) au moment du chargement des fruits dans la machine.

Nous vous rappelons que nous ne proposons pas les bouteilles.

Et lorsque vient votre tour : vous videz vos sacs directement dans le bac de rinçage de la machine et, quelques minutes après (moins de 10 minutes pour 100kg) vous pourrez récupérer votre jus.

8 - Les étapes de la fabrication
Lavage : 
Il s’agit d’un bain d’eau claire renouvelée en permanence. Les fruits y sont brassés de manière à faire tomber au fond du bac les résidus de feuilles ou autres impuretés. Ce bain n’enlève pas la terre sur les fruits, voilà pourquoi il vous faut vérifier vos fruits avant de les faire presser par MOBIPRESSE (cf nos conditions).Comme les fruits flottent, ceux qui sont en surface sont acheminés au broyeur par un tapis roulant.

Broyage : 
Cette opération consiste à éclater les fruits en fines particules.

Pressage par laminage : 
Le broyât précédemment obtenu tombe dans un pressoir à bande de dernière génération. Son rendement est extraordinaire puisqu’il permet d’extraire jusqu’à 83% de jus (pour les fruits les plus juteux). Le matériel du pressoir MOBIPRESSE est en inox alimentaire, ce qui permet une parfaite hygiène. Le jus tombe dans un bac de récupération, où vous pourrez faire un prélèvement direct sortie de pressoir”.

Filtration : 
Le jus passe dans un filtre de 80 microns, ce qui permet d’éliminer les matières solides résiduelles.

Pasteurisation : 
Cette opération est essentielle pour la conservation du jus. Elle consiste à porter le liquide à une température supérieure à 75° pendant quelques instants suffisants pour réduire significativement les micro-organismes. Notre procédé est celui de l’échangeur, ce qui permet d’obtenir un débit de jus constant, sans attente comme dans le cas d’une cuve. Nous pasteurisons nos jus au minimum à 80°.

Conditionnement : 
Le remplissage est immédiat après la pasteurisation. Grâce à cette technique, nous fermons les contenants avant que le jus ne redescende sous les 75°, garantissant ainsi une meilleure protection contre une éventuelle reprise de fermentation. Nos poches (Bag-in-Box) sont agréés par l’AFSCA pour un remplissage de liquides chauds jusqu’à 80°. Leur matière est en EVOH et ils ne contiennent pas de bisphénol A.

Jus clair, jus trouble : 
Nous ne clarifions pas les jus, qui gardent de ce fait leur apparence la plus naturelle (pas de clarification enzymatique conformément à notre souhait de rester au plus près du produit brut). Au cours des mois, un dépôt pourra se former. Ce dépôt est parfaitement naturel et donc normal : il sera plus ou moins important en fonction de la maturité de vos fruits. Il est bon d’agiter le cubi avant de servir le jus.

Teneur en sucre : 
Nous n’ajoutons aucun additif dans le jus, la teneur en sucre sera donc exclusivement celle du jus extrait de vos fruits. MOBIPRESSE vous conseille de n’utiliser que des fruits arrivés à maturité ou de mélanger les fruits les moins sucrés avec d’autres qui le sont davantage de manière à équilibrer les saveurs.

9 - Transport - stockage - limite de consommation
Transport :

Une fois vos jus réalisés, il faut favoriser un refroidissement rapide. C’est pourquoi nous posons les poches à plat dans le fond de votre coffre ou de votre remorque. C’est pourquoi également nous vous invitons à mettre vos pommes dans des filets et non des caisses : comme cela, toute la place est libre dans le coffre ou la remorque. Les poches se superposent jusqu’à 6 étages. Une fois rentrés chez vous, il vous suffit de laisser refroidir avant de passer au stockage.

Date Optimale de Consommation :

Nous préconisons une consommation dans l’année qui suit la production du jus. Les contenants sont conçus pour des durées allant jusqu’à 24 mois, mais de nombreux paramètres comme l’état sanitaire des fruits, leur ramassage au sol, les variétés, la maturité au moment du pressage influencent la formation d’un dépôt naturel qui accélérera le vieillissement des jus.

Une fois entamés, les jus peuvent se consommer jusqu’à 8 semaines : en effet, le robinet de soutirage est conçu pour ne pas laisser entrer l’air, donc pas d’oxygène pour oxyder le jus. Voici l’immense avantage du Bag-in-Box sur la bouteille !

Stockage des Bag-in-Box (dits aussi cubis) :

Il est impératif d’effectuer le stockage dans un endroit sec et aéré, à l’abri de la lumière, du gel et des rongeurs. Les cubis se superposent jusqu’à 6 couches.

10 - Le paiement

Nous n’avons pas de bancontact, paiement en espèces.